Événements

Nov
18
lun
2019
Aide médicale à mourir: retour sur l’expérience québécoise @ C-3061 Pavillon des arts et sciences Université de Montréal
Nov 18 @ 17:00 – 19:00

Comité Scientifique :

Vardit Ravitsky (Professeure titulaire, Programmes de bioéthique)

Bryn Williams-Jones (Professeur titulaire, Programmes de bioéthique)

-Julie Cousineau (Professeure adjointe de clinique, Faculté de médecine, Université de Montréal)

-Paule Sauvignac (Présidente de l’association d’éthique clinique)

-Elise Smith (Chercheuse, Programmes de bioéthique, Centre de Recherche en Éthique)

Inscription gratuite mais obligatoire

Pour vous inscrire, cliquez sur Eventbrite: http://bit.ly/AideMedicaleAmourir

Site d’information : https://aqec.ca/aide-medicale-a-mourir

Facebook : https://www.facebook.com/events/2481455548766045/

Contact : info@aqec.ca

 

Sujet :

En 2009, une commission parlementaire sur la question de mourir dans la dignité a été créée par la députée Véronique Hivon. Le 5 juin 2014, la Loi concernant les soins de fin de vie, incluant un droit à l’aide médicale à mourir (AMM), sous réserve de répondre à des critères précis, a été adoptée à l’unanimité par l’Assemblée nationale du Québec. Suite au jugement de la Cour suprême (Carter c. Canada) en 2015, qui a reconnu l’inconstitutionnalité de certaines dispositions du Code criminel, le Parlement canadien a adopté sa propre loi autorisant l’AMM et le suicide assisté dans des circonstances déterminées. Au Québec, si la Loi concernant les soins de fin de vie est plus restrictive en limitant l’accès à l’AMM uniquement, des dispositions procédurales de la loi fédérale s’appliquent de façon concurrente. En septembre 2019, la Cour supérieure du Québec a quant à elle tranché en faveur de Mme Nicole Gladu et M. Jean Truchon qui contestaient surtout le critère de fin de vie (Québec) et de mort naturelle raisonnablement prévisible (Canada). Des changements s’annoncent donc alors que la Cour a laissé un délai d’un an afin d’ajuster les textes de loi. Le rapport du Groupe d’experts sur l’inaptitude et l’aide médicale à mourir est d’ailleurs attendu.

Cette innovation a été perçue tantôt comme le plus grand mouvement social contemporain, tantôt comme étant à l’origine d’une pente glissante présentant des risques pour les personnes vulnérables. La mise en œuvre de l’aide médicale à mourir ne s’est pas faite sans requérir d’importants changements dans les soins en matière de fin de vie et continue de susciter de nombreux enjeux éthiques pour les professionnels de la santé sur le terrain. Une importante offre de formation a d’ailleurs dû être développée pour tous les acteurs appelés à intervenir dans une demande d’AMM. Les différents milieux ont également dû s’adapter.

La présente conférence vous propose un retour sur l’expérience québécoise en matière d’aide médicale à mourir. Suite à une présentation de Me Véronique Hivon, Ad.E., un panel interdisciplinaire initiera une réflexion sur les enjeux éthiques, légaux, sociaux et médicaux que ce soin suscite. Dre Le Thi Nguyen Gia pourra discuter des défis qu’elle rencontre dans sa pratique alors Mme Any Brouillette contribuera à la réflexion éthique. Me Julie Cousineau agira en tant que modératrice afin de faire le pont entre les différentes dimensions abordées durant les discussions.

Nos invités:

Conférencière principale : Maitre Véronique Hivon, Ad.E. Députée de Joliette

Véronique Hivon est diplômée en droit civil et en common law de l’Université McGill, en plus de détenir une maîtrise en analyse et planification de politiques sociales de la London School of Economics and Political Science de Londres. Elle a œuvré comme chercheuse, conseillère politique et avocate, avant d’être élue députée dans Joliette, en 2008, sous la bannière du Parti Québécois. Au sein du gouvernement de Pauline Marois, elle a occupé le poste de ministre déléguée aux Services sociaux et à la Protection de la jeunesse, où elle a notamment piloté l’important dossier de Mourir dans la dignité.

Panéliste : Dre. Le Thi Nguyen Gia, Chef du service de Soins palliatifs de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, CIUSSS de l’Est-de-l’île-de-Montréal

Médecin de famille depuis 20 ans. Dre Le Thi est médecin praticienne à temps plein en soins palliatifs depuis 10 ans. Elle participe régulièrement aux conférences sur l’aide médicale à mourir et les soins de fin de vie (Congrès de gériatrie, Congrès de l’Association des neurologues du Québec, Fédération des médecins résidents du Québec). Elle a développé le tout premier cours sur l’aide médicale à mourir à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal

Panéliste : Mme Any Brouillette, Conseillère en éthique, CIUSSS du Centre-sud-de-l’île-de-Montréal

Any Brouillette est détentrice d’un Baccalauréat en physiothérapie de l’Université McGill et d’une maîtrise en Bioéthique de l’Université de Montréal. Présidente du comité de soutien à l’éthique du CSSS de Jeanne Mance depuis 2012, elle est maintenant conseillère en éthique au CIUSSS du Centre-sud-de-l’île-de-Montréal. Elle siège sur le Groupe Interdisciplinaire de Soutien (GIS) ainsi que sur le comité aviseur des soins palliatifs et des soins de fin de vie de son établissement. Ses préoccupations premières concernent la démocratisation de l’éthique clinique et l’intégration de la dimension éthique dans toutes les sphères de l’organisation des soins.

Modératrice : Julie Cousineau, Professeure adjointe de clinique, Faculté de médecine, Université de Montréal

Me Julie Cousineau est professeure à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. Elle a complété une maîtrise en droit des biotechnologies, un doctorat en droit civil ainsi qu’un postdoctorat multidisciplinaire au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine. Elle est coordonnatrice du Bureau de l’éthique clinique de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal depuis 2013. Ses domaines actuels de recherche concernent notamment les enjeux entourant l’acharnement thérapeutique et la proportionnalité de soins.

Nov
19
mar
2019
“Epistemic Duty and Epistemic Tension:  a Rossian Account” @ Salle 309, Stone Castle
Nov 19 @ 12:00 – 13:15
“Epistemic Duty and Epistemic Tension:  a Rossian Account” @ Salle 309, Stone Castle

Les membres du CRÉ se réjouissent d’entendre Mark T. Nelson, chercheur invité au CRÉ, donner une présentation intitulée “Epistemic Duty and Epistemic Tension:  a Rossian Account”.

Résumé

We are subject to “epistemic tension” when we feel the pull of apparently incompatible ideas P and Q, i.e., when we have what we take to be strong reasons to think that both P and Q are true.  Sometimes we relieve this tension by showing that P and Q are not really incompatible or that we do not have strong reason to believe both of them.  Sometimes, however, we do not.  For example, in his famous  discussion of “naked soldiers” Michael Walzer (1992:  138-143) presents a number of historical accounts in which soldiers were in a position to kill an enemy, but declined to do so because the enemy soldier in question was bathing or holding up his pants or drinking coffee or simply enjoying a spring sunrise, i.e., activities in which we “recognize a fellow creature, who is not threatening me, whose activities have the savor of peace and camaraderie, whose person is as valuable as my own.”  And yet, after presenting these accounts in loving detail, Walzer returns to the conclusion he has defended over the previous eight chapters: “It is not against the rules of war as we currently understand them to kill soldiers who look funny, who are taking a bath, holding up their pants, reveling in the sun, smoking a cigarette.”  Far from seeking to eliminate the epistemic tension between two conflicting moral ideas, here he seems to embrace it.  Why would he do this?  Maybe his purpose is to show that logic breaks down, hence we must tolerate paradoxes?  Or maybe he wants to heighten our sense of the problem to make his later solution all the more dazzling?  Or maybe he is just perverse?  On the contrary, I suggest that in some such cases epistemic tension can provide us with valuable information:  namely, that there is strong prima facie evidence for both P and Q.  I will argue further that the existence of such cases fits well with a pluralistic, non-reductive account of epistemic justification modelled on Rossian prima facie rightness.  Finally, I argue that the distinctive phenomenology of epistemic tension shows how we may garner such information about justification in the absence of a plausible objective, quantitative account of evidential relations.

Nov
21
jeu
2019
Marc Fleurbaey (University Center for Human Values, Princeton University) @ C-1017-02, Carrefour des arts et des sciences, Pavillon Lionel-Groulx, UdeM
Nov 21 @ 10:00 – 11:30
Marc Fleurbaey (University Center for Human Values, Princeton University) @ C-1017-02, Carrefour des arts et des sciences, Pavillon Lionel-Groulx, UdeM

Marc Fleurbaey, Robert E. Kuenne Professor in Economics and Humanistic Studies, Professor of Public Affairs and the University Center for Human Values, donnera la Conférence inaugurale de la série de vidéoconférence de l’axe éthique et économie du CRÉ.

La présentation est intitulée «Économie du bien-être animal, ou comment valoriser la biodiversité sans anthropocentrisme». 

Le but de la série de vidéoconférence est de stimuler l’échange des idées sans déplacement physique dans l’intérêt du développement durable.

La deuxième conférence dans la série sera donnée par Miriam Ronzoni (University of Manchester) le 11 mars 2020: «Republicanism and Global Institutions: Three Desiderata in Tension».

Nov
22
ven
2019
On Being a Believer (Ryerson University) @ A-2407, pavillon Maximilien-Caron, Université de Montréal
Nov 22 @ 10:00 – 16:00
On Being a Believer (Ryerson University) @ A-2407, pavillon Maximilien-Caron, Université de Montréal

Workshop on David Hunter’s book manuscript titled On Being a Believer. This book is about being a believer, about having a cognitive perspective on the world.

Organization: Charles Côté-Bouchard

Participants:

Nov
27
mer
2019
Avi Goldfarb (Ellison Professor of Marketing, Rotman School Of Management)
Nov 27 @ 16:00 – 18:00
https://cdn.ofsys.com/T/OFSYS/H/C1000/1583/hPedka/avi-goldfarb.jpg
Avi Goldfarb
Ellison Professor of Marketing, Rotman School Of Management
« The Simple Economics Of Artificial Intelligence »

Discussant: Peter Dietsch (Département de philosophie, Université de Montréal)

WEDNESDAY, NOVEMBER 27
4-6 PM – UQAM

Information and registration:https://sites.google.com/view/dmartin/ai-ethics/speakers or send an email to marcoux.aude_marie@courrier.uqam.ca

Recent excitement in artificial intelligence has been driven by advances in machine learning. In this sense, AI is a prediction technology. It uses data you have to fill in information you don’t have. These advances can be seen as a drop in the cost of prediction. The framing generates some powerful, but easy-to-understand implications. As the cost of something falls, we will do more of it. Cheap prediction means more prediction. Also, as the cost of something falls, it affects the value of other things. As machine prediction gets cheap, human prediction becomes less valuable while data and human judgment become more valuable. Business models that are constrained by uncertainty can be transformed, and organizations with an abundance of data and a good sense of judgment have an advantage.

Avi Goldfarb is the Rotman Chair in Artificial Intelligence and Healthcare, and Professor of Marketing, at the Rotman School of Management, University of Toronto. Avi is also Chief Data Scientist at the Creative Destruction Lab, Senior Editor at Marketing Science, and a Research Associate at the National Bureau of Economic Research. Avi’s research focuses on the opportunities and challenges of the digital economy. Along with Ajay Agrawal and Joshua Gans, Avi is the author of Prediction Machines: The Simple Economics of Artificial Intelligence (www.predictionmachines.ai) and editor of the NBER book The Economics of Artificial Intelligence: An Agenda.

https://cdn.ofsys.com/T/OFSYS/H/C1000/1601/R08Z7x/logos.jpg
Déc
10
mar
2019
Elena Casetta (Université de Turin) @ À déterminer.
Déc 10 @ 10:00 – 12:00
Elena Casetta (Université de Turin) @ À déterminer.

Le GRÉEA propose d’assister par vidéoconférence à la conférence d’Elena Casetta (Université de Turin), intitulée « Naturalness as independence: a theoretical framework for nature restoration ».

Jan
16
jeu
2020
« Le véganisme comme mouvement social : une approche par l’analyse de réseau » @ Salle 309, Stone Castle
Jan 16 @ 10:30 – 12:00
"Le véganisme comme mouvement social : une approche par l’analyse de réseau" @ Salle 309, Stone Castle

d’Alexia Renard (Université de Montréal) au GRÉEA, le jeudi 9 janvier de 10h30 à 12h, stp ?
Le titre de sa présentation : « Le véganisme comme mouvement social : une approche par l’analyse de réseau ».

Mar
11
mer
2020
Miriam Ronzoni (Political Theory, University of Manchester) @ Salle C-1017-02, Carrefour des arts et des sciences, Pavillon Lionel-Groulx, UdeM
Mar 11 @ 10:00 – 11:30
Miriam Ronzoni (Political Theory, University of Manchester) @ Salle C-1017-02, Carrefour des arts et des sciences, Pavillon Lionel-Groulx, UdeM

Miriam Ronzoni , Political Theory à la University of Manchester donnera la deuxième conférence de la série de vidéoconférences de l’axe Éthique et économie du CRÉ.

La présentation est intitulée « Republicanism and Global Institutions: Three Desiderata in Tension ».

Le but de la série de vidéoconférences est de stimuler l’échange des idées sans déplacement physique dans l’intérêt du développement durable.

La conférence inaugurale est donnée par Marc Fleurbaey (University Center for Human Values, Princeton University), le 21 novembre 2019: « Économie du bien-être animal, ou comment valoriser la biodiversité sans anthropocentrisme ».

Mar
12
jeu
2020
Ethical Knowledge and Deep Learning @ À déterminer.
Mar 12 Jour entier
Ethical Knowledge and Deep Learning @ À déterminer.

Christine Tappolet organise un atelier parrainé par le CRÉ, le GRIN et MILA, intitulé Ethical Knowledge and Deep Learning.

Participants: Preston Werner (Hebrew U, Jerusalem); Jonna Vance (Northern Arizona U); Ana Gantman (Brooklin College).

Mai
1
ven
2020
Shannon Vallor (U. of Edinburgh) @ Salle 309, Stone Castle
Mai 1 @ 12:00 – 13:15
Shannon Vallor (U. of Edinburgh) @ Salle 309, Stone Castle

The Digital Basanos: AI and the Virtue and Violence of Truth-Telling

In ancient Greece, the basanos or touchstone had multiple meanings: a literal stone that tests the authenticity of gold by revealing its characteristic mark upon striking it, or metaphorically, a moral test of the authenticity of a life or a ruler. It also referred to a method of extracting truthful testimony by means of torture; specifically, of non-Greek slaves. The basanos thus embodies the interweaving of truth-telling with virtue, violence, and power in Western moral, political, and technical thought. In this talk I explore how contemporary uses of AI and data science have retraced and reconstituted the basanos in myriad ways, while also revealing a critical opportunity for the invention of new, more just and sustainable means of truth-telling.

Shannon Vallor is the Baillie Gifford Chair in the Ethics of Data and Artificial Intelligence at the Edinburgh Futures Institute at the University of Edinburgh, where she is also appointed to the Department of Philosophy. In addition to her many articles and published educational modules on the ethics of data, robotics, and artificial intelligence, she is the author of the book Technology and the Virtues: A Philosophical Guide to a Future Worth Wanting (Oxford University Press, 2016) and the forthcoming Lessons from the AI MirrorRebuilding Our Humanity in an Age of Machine Thinking.