Événements

Oct
4
mar
2022
Lancement de la Déclaration de Montréal sur l’exploitation animale @ Par Zoom.
Oct 4 @ 13:00 – 13:30
Lancement de la Déclaration de Montréal sur l'exploitation animale @ Par Zoom.

La Déclaration de Montréal contre l’exploitation animale est le résultat de l’initiative de trois chercheur.ses du Groupe de recherche en environnementale et animale (GRÉEA), affilié au Centre de recherche en éthique (CRÉ), à Montréal.

Plus de 400 universitaires issu.es d’une quarantaine de pays et spécialisé.es en philosophie morale et politique proclament, au vu de l’état actuel des connaissances dans leur champ d’expertise, le caractère foncièrement injuste de l’exploitation animale.

« Nous condamnons l’ensemble des pratiques qui supposent de traiter les animaux comme des choses ou des marchandises. Dans la mesure où elle implique des violences et des dommages non nécessaires, nous déclarons que l’exploitation animale est injuste et moralement indéfendable. »

Pour participer au lancement, le mardi 4 octobre 2022, avec Martin Gibert, Valéry Giroux et François Jaquet et visionner la vidéo surprise, c’est ici.

Cette déclaration  fait écho, sur le plan éthique, à la Déclaration de Cambridge sur la conscience, statuant que « des données convergentes indiquent que les animaux non-humains possèdent les substrats neuroanatomiques, neurochimiques et neurophysiologiques des états conscients ainsi que la capacité de se livrer à des comportements intentionnels. »

Les signataires déclarent que les principaux arguments invoqués à l’appui de l’exploitation animale n’ont pas la pertinence requise pour la justifier moralement. C’est notamment le cas des arguments fondés sur les capacités cognitives sophistiquées des êtres humains.

« Les capacités d’un individu à composer des symphonies, à faire des calculs mathématiques avancés ou à se projeter dans un avenir lointain, aussi admirables soient-elles, n’affectent pas la considération due à son intérêt à ressentir du plaisir et à ne pas souffrir. Les intérêts des plus intelligents parmi nous n’importent pas davantage que les intérêts équivalents de ceux qui le sont moins. Soutenir l’inverse reviendrait à hiérarchiser les individus en fonction d’une faculté n’ayant aucune pertinence morale. »

Bien que leurs travaux s’inscrivent dans des traditions philosophiques diverses, ces universitaires s’accordent donc sur la condamnation du spécisme et la nécessité de transformer en profondeur nos relations avec les autres animaux en mettant fin à leur exploitation. Une telle position, autrefois portée par quelques personnes particulièrement sensibles au sort des animaux, est ainsi pour la première fois soutenue par des centaines de chercheur.sess ayant dédié leur carrière à la réflexion éthique.

Favorables à la fermeture des abattoirs, à la fin de la pêche et au développement d’une agriculture végétale, les signataires admettent avec lucidité que, même s’il constitue « le seul horizon collectif à la fois réaliste et juste », un tel projet nécessitera de « renoncer à des habitudes spécistes bien ancrées et de transformer en profondeur certaines de nos institutions ».

En 2022, la Déclaration de Montréal sur l’exploitation animale marque assurément une étape importante dans la reconnaissance – soutenue par des philosophes – des animaux non humains.

Pour signer la Déclaration, c’est ici. En version anglaise, c’est ici.

Oct
7
ven
2022
Simon-Pierre Chevarie-Cossette (Université de Neuchâtel) @ Salle/Room: W-5215, 5e étage Pavillon Thérèse-Casgrain (W), UQAM
Oct 7 @ 10:00 – 12:00
Simon-Pierre Chevarie-Cossette (Université de Neuchâtel) @ Salle/Room: W-5215, 5e étage Pavillon Thérèse-Casgrain (W), UQAM

Dans le cadre de ateliers du Groupe de recherche interuniversitaire sur la normativité, Simon-Pierre Chevarie-Cossette (Université de Neuchâtel) offrira une présentation intitulée « Responsabilité et histoire — Les défenses d’abord »

La conférence sera aussi présentée sur Zoom. /The conference will also be presented on Zoom.

Résumé

Cette présentation introduit l’approche des questions de responsabilité morale qui passe d’abord par les défenses, une approche déjà en marche chez Peter Strawson (1964). Plutôt que demander si, par exemple, le déterminisme supprime la responsabilité morale, on demande s’il donne une défense – une justification, une excuse ou une exemption. J’appliquerai cette méthode à une question d’histoire personnelle : dois-je être responsable de mon caractère pour être responsable de mon action ?

Oct
11
mar
2022
Autour de l’ouvrage « Philosophie du consentement », de Manon Garcia
Oct 11 @ 10:00 – 16:00
Autour de l’ouvrage "Philosophie du consentement", de Manon Garcia

La Chaire de recherche du Canada en éthique féministe (CREF), en collaboration avec le thème phare en éthique féministe du Centre de recherche en éthique (CRÉ), tiendra une journée d’étude en philosophie féministe des sexualités autour de l’ouvrage de la philosophe Manon Garcia, La conversation des sexes. Philosophie du consentement (2021).

La conférence plénière donnée de 10h00-11h30, par Manon Garcia (Freie Universität Berlin) sera suivie d’une table ronde. L’après-midi sera consacré aux communications.

Titre: Pourquoi une conversation des sexes?
Date: 11 octobre de 12h à 13h30
Lieu: Local 1051-MS (UQTR) et en ligne
Résumé: Le dernier chapitre de La Conversation des sexes est consacré à défendre l’hypothèse d’une troisième voie dans la théorisation du consentement sexuel, voie dans laquelle le consentement est re-pensé à travers son étymologie de « sentir ensemble ». J’y défends en particulier l’idée que le concept de conversation est un meilleur outil pour penser ce que devrait être le bon sexe que celui de négociation (adopté notamment par Kukla 2018). Dans cette conférence, je voudrais développer cet argument avec davantage de détails et de précision que je ne l’ai fait dans le livre, dans l’optique de répondre, plus directement encore, à la question de savoir à quoi le « bon sexe » devrait ressembler pour être cette pratique intersubjective de découverte de soi et de l’autre et de plaisir à soi et à l’autre que je décris dans le livre.
Notice biographiqueManon Garcia enseigne la philosophie à Freie Universität à Berlin. Après des études de philosophie en France, elle a enseigné la philosophie à l’Université de Chicago, Harvard et Yale, avant de s’installer à Berlin. Elle est Junior Fellow à la Harvard Society of Fellows et l’autrice de On ne naît pas soumise, on le devient (2018) et de La Conversation des sexes: philosophie du consentement (2021). 
 
 
Oct
12
mer
2022
« Moral Worth, Skill, and Virtue » @ Salle 309 du Stone Castle (UdeM) et par Zoom
Oct 12 @ 12:00 – 13:15
"Moral Worth, Skill, and Virtue" @ Salle 309 du Stone Castle (UdeM) et par Zoom

Présentation de David Horst, intitulée « Moral Worth and Skillful Action ».

Pour y participer par Zoom, c’est ici.

Résumé

Someone acts in a morally worthy way when they deserve credit for doing the morally right thing. But when and why do agents deserve credit for the success involved in doing the right thing? A recently popular view seeks to answer that question by drawing an analogy with creditworthy success in sports, arts, and crafts: just like creditworthy success in, say, chess, piano playing, or carpentry, creditworthy moral success is a matter of getting things right by way of manifesting a relevant skill. In this paper, I pursue two aims. The first aim is to show that the analogy with skillful action is flawed because it delivers wrong verdicts as to when doing the morally right thing is relevantly non-accidental. The second aim is to lay the groundwork for an alternative account, according to which morally creditworthy action is a matter of manifesting virtue, not skill—a claim that’s based on an important, but underappreciated, difference between virtues and skills.

Oct
19
mer
2022
« Autonomy, Community, and the Justification of Public Reason » @ Salle 309 du Stone Castle, UdeM, en mode hybride
Oct 19 @ 12:00 – 13:15
"Autonomy, Community, and the Justification of Public Reason" @ Salle 309 du Stone Castle, UdeM, en mode hybride

Dans le cadre des midis de l’éthique du CRÉ, Emil Andersson nous offrira une présentation intitulée « Autonomy, Community, and the Justification of Public Reason ».

Pour y participer par Zoom, c’est ici.

Résumé

According to the Rawlsian idea of public reason, fundamental political questions should be settled on the basis of reasons that are acceptable to all citizens. Recently, there have been attempts at offering new justifications of this idea. Blain Neufeld has suggested that it is the ideal of political autonomy that justifies public reason, while RJ Leland and Han van Wietmarschen have instead sought to justify the idea by an appeal to the value of a certain kind of political community. In this paper I argue that these two justificatory strategies share structural features that make them vulnerable to a common problem: that in non-ideal circumstances, these proposed justifications often turn into reasons to oppose, rather than support, public reason. There are, however, alternative ways of conceiving of autonomy and community that may allow us to avoid this problem. These alternative conceptions may, I suggest, provide a more solid foundation for the idea of public reason.

Oct
26
mer
2022
« La démocratie d’entreprise au prisme de l’idéal d’égalité sociale » @ Salle 309 du Stone Castle, UdeM, en mode hybride
Oct 26 @ 12:00 – 13:15
"La démocratie d'entreprise au prisme de l'idéal d'égalité sociale" @ Salle 309 du Stone Castle, UdeM, en mode hybride

Dans le cadre des midis de l’éthique du CRÉ, Camille Ternier nous offrira une présentation intitulée « La démocratie d’entreprise au prisme de l’idéal d’égalité sociale ».

Pour y participer par Zoom, c’est ici.

Photo prise ici.

Oct
27
jeu
2022
Andrée-Anne Cormier (Glendon College, York U.) @ Salle 309 du Stone Castle, UdeM, en mode hybride
Oct 27 @ 12:00 – 13:15
Andrée-Anne Cormier (Glendon College, York U.) @ Salle 309 du Stone Castle, UdeM, en mode hybride

Andrée-Anne Cormier (Glendon College, York University) nous offrira une présentation intitulée « Intimate justice: A liberal account of the aims of relationship education ».

Pour y participer par Zoom, c’est ici.

 

Oct
28
ven
2022
Yann Allard-Tremblay (Science politique, McGill U.) @ Informations à venir.
Oct 28 @ 9:00 – 10:30
Yann Allard-Tremblay (Science politique, McGill U.) @ Informations à venir.

Dans le cadre du Séminaire de travaux en cours, tenu sous le thème phare Antiracisme et Décolonisation, le travail de Yann Allard-Tremblay (Science politique, McGill U.) sera discuté.

Pour obtenir environ une semaine à l’avance l’article qui fera l’objet de la discussion, veuillez contacter Yann Allard-Tremblay yann.allard-tremblay@mcgill.ca.

Nov
2
mer
2022
« Logiques intersectionnelles et enjeux genrés de l’engagement antispéciste : une mise en perspective franco-québécoise » @ Salle 309 du Stone Castle, UdeM, en mode hybride
Nov 2 @ 12:00 – 13:15
"Logiques intersectionnelles et enjeux genrés de l'engagement antispéciste : une mise en perspective franco-québécoise" @ Salle 309 du Stone Castle, UdeM, en mode hybride

Dans le cadre des midis de l’éthique du CRÉ, Nolwenn Veillard nous offrira une présentation intitulée « Logiques intersectionnelles et enjeux genrés de l’engagement antispéciste : une mise en perspective franco-québécoise ».

Pour y participer par Zoom, c’est ici.

Nov
16
mer
2022
« Fanon and Unliveability » @ Salle 309 du Stone Castle, UdeM, en mode hybride
Nov 16 @ 12:00 – 13:15
"Fanon and Unliveability" @ Salle 309 du Stone Castle, UdeM, en mode hybride

Dans le cadre des midis de l’éthique du CRÉ, Sujaya Dhanvantari nous offrira une présentation intitulée « Fanon and Unliveability ».

Pour y participer par Zoom, c’est ici.