Yann

Yann Allard-Tremblay

Postes occupés

2013-2014 Stagiaire postdoctoral-e,

Biographie

J’ai obtenu mon Ph. D. des Universités de St Andrews et de Stirling en octobre 2012. J’ai par la suite obtenu un poste de Teaching Fellow à l’Université de St Andrews jusqu’en juin 2013. Depuis septembre 2013, je suis chercheur postdoctoral au CREUM.
Dans le cadre de mes recherches, je m’intéresse aux conséquences d’une conception épistémique de la légitimité politique sur divers aspects de la philosophie politique et de la philosophie du droit. Je défends une conception épistémique de la légitimité politique selon laquelle cette dernière devrait être associée à la capacité d’une institution politique d’être acceptée par ses sujets comme étant capable d’atteindre des lois correctes. En fonction de cette conception de la légitimité politique, je défends une conception épistémique de la démocratie.
Ma thèse de doctorat visait à évaluer la légitimité des lois constitutionnelles à l’aide de cette conception de la légitimité politique et dans le cadre des théories épistémiques de la démocratie. J’ai défendu l’idée selon laquelle les lois constitutionnelles doivent être établies de manière purement procédurale afin d’être légitimes ; ce qui rend l’enchâssement illégitime.
Dans le cadre de mes recherches au CREUM, je vise à développer ma conception de la légitimité politique afin de défendre le pluralisme social d’un point de vue normatif indépendant de la tolérance libérale. Le but de cette recherche est de supporter le pluralisme légal dans trois domaines distincts : (1) le pluralisme légal à l’intérieur d’un système légal particulier ; (2) le pluralisme des droits de la personne et; (3) les dévolutions et la sécession.

Publications

2013. “Proceduralism, Judicial Review and the Refusal of Royal Assent”. Oxford Journal of Legal Studies. 33 (2). pp. 379-400.

2013. “La Fonction constructive de la délibération; de l’accord à l’ajustement”. Philosophiques. 40 (2). pp. N/A

2012. “The Epistemic Edge of Majority Voting over Lottery Voting”. Res Publica 18(3). pp. 207-223.

Article soumis

“Political Corruption as Deformities of Truth”. Pour un dossier spécial dans Les Ateliers de l’éthique.