debriey

Laurent de Briey

Laurent de Briey est professeur à la Faculté de sciences économiques, sociales et de gestion de l’Université de Namur en Belgique. Ses recherches portent principalement sur la transformation du rôle de l’État provoquée par la mondialisation et sur les fondements philosophiques des clivages politiques.

Postes occupés

2012-2013 Chercheur-e invité-e,

Biographie

Chercheur invité au Creum pour l’ensemble de l’année 2012, je suis professeur à la Faculté de sciences économiques, sociales et de gestion de l’Université de Namur en Belgique. J’y donne des cours d’introduction à la philosophie, de philosophie politique et d’éthique de l’économie et des affaires. Je suis également membre associé de la Chaire Hoover d’éthique économique et sociale de l’Université catholique de Louvain.

J’ai réalisé un doctorat en épistémologie morale à l’Université catholique de Louvain consacré au concept de raison pratique dans une perspective kantienne. Il a donné lieu à plusieurs publications, dont un ouvrage, Le conflit des paradigmes. Habermas, Renaut : Deux stratégies de renouvellement du projet moderne

Après un séjour d’un an à la Research School of Social Sciences de l’Australian National University en 2003, j’ai poursuivi mon post-doctorat à l’Université catholique de Louvain en orientant mes recherches vers la philosophie politique.

Je m’intéresse depuis lors principalement à la transformation du rôle de l’Etat provoquée par la mondialisation et aux fondements philosophiques des clivages politiques. Mes travaux s’efforcent d’articuler une réflexion philosophique fondamentale avec des enjeux politiques pratiques, comme par exemple la dépénalisation de l’euthanasie, le port du foulard par une parlementaire, l’homoparentalité ou les modes de scrutins électoraux. Je défends la thèse selon laquelle le mouvement de progrès social qui a conduit à l’avènement du libéralisme politique appelle aujourd’hui son dépassement au profit d’un républicanisme critique.

Je combine mes activités académiques avec un engagement politique au sein du service d’études du centre démocrate Humaniste (cdH), parti politique actuellement membre de la coalition gouvernementale en Belgique. J’assurais la direction de ce service d’études jusqu’à mon départ pour le Creum. J’ai à ce titre participé activement aux négociations institutionnelles sur l’approfondissement du fédéralisme belge, en particulier en ce qui concerne le mode de financement des différentes entités fédérées par l’Etat fédéral.

Cette double activité académique et politique a donné lieu en 2009 à la publication d’un deuxième ouvrage, Le sens du politique. Essai sur l’humanisme démocratique

Durant mon séjour à Montréal, j’ai approfondi mon étude du républicanisme critique selon deux axes : premièrement, en le confrontant aux théories de la reconnaissance ; deuxièmement, en élucidant ses implications économiques.


Principaux articles :

  • de Briey, L., Van Parijs, Ph., « La justice linguistique comme justice coopérative » in Revue de philosophie économique, 5, 2002, pp. 5-37
  • de Briey, L., « Euthanasie et autonomie » in Revue philosophique de Louvain, 101, 2003, pp. 26-42
  • de Briey, L., « Le formalisme pratique : de la morale à l’éthique » in Philosophiques, 32 (2), 2005, pp. 319-342
  • de Briey, L., « Une démocratie peut-elle interdire les partis antidémocratiques ? » in Raison publique, 4, mai 2006, pp. 81-96
  • de Briey, L., « Démocratie, religion et pluralisme. De Tocqueville à Gauchet et retour » in Revue philosophique de Louvain, 104, 2006, pp. 741-761
  • de Briey, L., Pitseys, J., « L’homoparentalité et la fonction du droit » in Revue philosophique de Louvain, 105, 2007, pp. 77-106
  • de Briey, L., Ferrarese, E., « Reconnaissance et justice. De la normativité de l’amour et de l’estime », in Ethique publique, 9 (1), 2007, pp. 127-143
  • de Briey, L., « La méthode transcendantale dans la morale kantienne », in Enseignement philosophique, 58 (2), 2007, pp. 25-42
  • de Briey, L., « Le foulard de la parlementaire. Républicanisme critique ou criticisme républicain » in Revue philosophique de Louvain, 109, 2011, pp. 697-721.