Dietsch

Peter Dietsch

Professeur au département de philosophie de l’Université de Montréal.

Postes occupés

2004-2005 Stagiaire postdoctoral-e,
2005-2006 à aujourd'hui Membre régulier-ère,
2006-2007 à 2010-2011 Direction d'axe,
2011-2012 Membre régulier-ère,
2012-2013 à aujourd'hui Direction d'axe,
2012-2013 Direction intérimaire

Biographie

Après un séjour postdoctoral au Créum en 2004-2005, je suis, depuis août 2005, professeur au département de philosophie de l’Université de Montréal. J’enseigne la philosophie dans les domaines de l’éthique, du politique et de l’économie.

Mes intérêts principaux de recherche convergent sur des questions de distribution en éthique économique et sociale et sont organisés autour de deux axes. Le premier s’inscrit dans la littérature de justice distributive. Ici, je travaille notamment sur la question de la distribution du surplus coopératif entre les différents contributeurs au processus de production. J’œuvre également pour donner des réponses à certaines questions qui sont centrales au débat contemporain sur l’égalitarisme libéral, comme la justification morale de l’influence des talents ou de certains facteurs systémiques sur le bien-être des membres de la société.

Le deuxième axe de recherche touche à des questions d’un caractère plus appliqué. Bien que la justice distributive soit liée de maintes manières à des questions économiques et leur institutionnalisation, ce lien est souvent négligé par la philosophie politique contemporaine. Un bon exemple est le système fiscal. Bien que les théories de justice distributive font régulièrement appel au système fiscal comme outil de redistribution, elles analysent rarement le fonctionnement de ce système et les implications de ce fonctionnement pour la justice distributive même. Dans ce contexte, je travaille actuellement sur une évaluation normative du phénomène de la concurrence fiscale, c’est-à-dire de la concurrence entre États ou d’autres juridictions de baisser leurs taux d’impôt pour attirer du capital d’ailleurs.

J’ai été directeur intérimaire du CRÉUM en remplacement de Christine Tappolet lorsqu’elle était en sabbatique.

Sélection de publications récentes

  • Peter Dietsch, « G.A. Cohen, Karl Marx’s Theory of History – A Defence », The Oxford Handbook of Classics in Contemporary Political Theory, in Jacob Levy (ed.), DOI:10.1093/oxfordhb/9780198717133.013.57
  • Peter Dietsch & Thomas Rixen (dir.), Global Tax Governance: What is Wrong with It and How to Fix It, ECPR Press, 2016.
  • Peter Dietsch & Thomas Rixen, « Tax Competition and Global Background Justice », Journal of Political Philosophy 22/2 (2014), 150-77
  • Peter Dietsch & Thomas Rixen, « Redistribution, Globalisation, and Multi-level Governance », Moral Philosophy & Politics 1/1 (2014), 61-82
  • “Tax Competition and Global Background Justice” (with Thomas Rixen), The Journal of Political Philosophy, Article first published online: 23 April 2012, DOI: 10.1111/j.1467-9760.2012.00419.x, En ligne
  • “Rethinking Sovereignty in International Fiscal Policy”, Review of International Studies 37 (2011), 2107-2120. En ligne
  • “Asking the Fox to Guard the Henhouse: The Tax Planning Industry and Corporate Social Responsibility”, Ethical Perspectives 18/3 (2011), 341-54. En ligne
  • “The market, competition, and equality” (2010) Politics, Philosophy & Economics 9/2, 213-44. En ligne
  • “Distributive Lessons from the Division of Labour”, Journal of Moral Philosophy 5/1 (2008), 96-117. En ligne
  • “L’interpretation du principe de la propriété de soi au sein du libertarisme de gauche”, Dialogue XLVII/1 (2008), 65-80. En ligne
  • “Concurrence fiscale et responsabilité étatique” (avec François Claveau), Éthique Publique 10/1 (2008), 34-44
  • “Does market failure justify redistribution?”, Éthique et Économique / Ethics and Economics 6/1 (2008)
  • “Show me the money – the case for income transparency”, Journal of Social Philosophy 37/2 (2006), 197-213. En ligne
  • “Financing higher education: the case for a graduate tax”, Les ateliers de l’éthique 1/1 (2006)
  • “Which income inequalities, if any, can be justified as incentive payments?”, Éthique et Économique / Ethics and Economics 3/1 (2005),

Page institutionnelle