/home/lecreumo/public html/wp content/uploads/2018/10/birko

Stanislav Birko

Postes occupés

2018-2019 Boursier-ère d'études supérieures,

Biographie

Après ma formation de 1er cycle en mathématiques appliquées et philosophie (axé surtout sur la logique et l’épistémologie) à McGill en 2006, j’ai dédié 6 ans à des poursuites non-traditionnellement académiques, aboutissant comme enseignant de yoga dans un centre de traitement de toxicomanie en Amazonie péruvienne en 2011-12. Le retour dans le nord a été accompagné par un retour à l’académie tant qu’assistant de recherche sur le volet GE3LS (génomique et ses aspects éthiques, environnementaux, économiques, légaux et sociaux) d’un projet de métagénomique environnementale. Cette recherche a développé mes intérêts en la construction sociale des données probantes ainsi que l’engagement publique avec la science et la technologie. Par la suite, j’ai joint l’équipe de recherche sur les TPNIs (tests prénataux non-invasifs) de la Dre. Vardit Ravitsky à l’Université de Montréal, en tant qu’assistant de recherche sur un volet ELS (éthique, légal, social) du projet PErsonalisation par la Génomique du dépistage des Aneuploïdies dans le Sang matErnel (PEGASE).

Présentement, je suis en train de terminer ma maîtrise en bioéthique sous la direction de la Dre. Vardit Ravitsky. Mon mémoire s’intitule Written Consent and Reproductive Autonomy in the Context of Prenatal Screening. Mon approche à l’autonomie a été fortement influencée par la théorie de l’auto-détermination (développée par Edward Deci et Richard Ryan), dans laquelle un comportement est considéré comme autonome s’il est adopté volontairement mais aussi si la personne approuve complètement des valeurs exprimées par le comportement en question. Cette vue qui contraste l’autonomie avec l’indépendance ne correspond pas à la conception individualiste de l’autonomie prônée par la bioéthique classique occidentale. Ces réflexions m’ont mené à découvrir les écrits de Cornelius Castoriadis, Barbara Prainsack et Thaddeus Metz sur les sujets de l’autonomie et des alternatives à l’individualisme.

Ma question de recherche générale se rapporte aux effets des technologies reproductives sur la famille (et par conséquent sur la société). Je me suis intéressé aux réflexions de Sheila Jasanoff, Helga Nowotny et Zygmunt Bauman sur le sujet de technologies perturbatrices et d’influences politiques sur comment les données probantes et l’expertise sont conçues. J’essaie de prendre une vue historique la plus longue possible et inclus des réflexions évolutionnistes de l’humain comme espèce, influencé surtout par l’analyse d’implications évolutionnaires de l’éducation coopérative des enfants de la primatologue Sarah Blaffer Hrdy. Ma recherche future doctorale (à partir de 2019) portera sur la priorisation (par de différents publics) d’enjeux dans la prise de décision la plus autonome possible (dans le sens expliqué plus haut) à propos de l’utilisation de technologies prénatales tel le TPNI. Je suis également impliqué avec l’équipe éditoriale de la Revue canadienne de bioéthique.

Sélection de publications

1.      Birko, S., Lemoine, M.-E., Nguyen, M.T., and Ravitsky, V. (2018) “Moving Towards Routine Non-Invasive Prenatal Testing (NIPT): Challenges Related to Women’s Autonomy”. OBM Genetics

2.      Birko, S., Dove, E.S., and Özdemir, V. (2015) “Evaluation of Nine Consensus Indices in Delphi Foresight Research and Their Dependency on Delphi Survey Characteristics: A Simulation Study and Debate on Delphi Design and Interpretation”. PLoS ONE

3.      Birko, S., Dove, E.S., and Özdemir, V. (2015) “A Delphi Technology Foresight Study: Mapping Social Construction of Scientific Evidence on Metagnomics Tests for Water Safety” PLoS ONE