/home/lecreumo/public html/wp content/uploads/2015/09/dishaw

Samuel Dishaw

Postes occupés

2015-2016 Étudiant-e,

Participations aux événements du CRÉ

15 mai 2019 « Wellbeing, Happiness, and the Good Life »

Biographie

Je suis candidat à la maîtrise en philosophie à l’Université de Montréal, où je travaille sous la direction de Christine Tappolet. J’ai obtenu en 2014 mon baccalauréat en philosophie au sein de cette même institution, au cours duquel j’ai aussi réalisé un séjour d’étude à l’Université Albert-Ludwigs de Freiburg, en Allemagne.

Mes recherches, en méta-éthique, ont pour point focal le naturalisme philosophique; plus spécifiquement, je m’intéresse à la manière dont l’exigence de comprendre les phénomènes normatifs au sein ou à l’aune de notre compréhension du monde naturel influence le développement des débats constitutifs de la méta-éthique. À cet égard, je me penche donc sur les bases du naturalisme méthodologique en méta-éthique. Parallèlement à ces réflexions, mes recherches s’engagent aussi dans le débat plus substantiel concernant l’analyse du langage moral. Ici, je tente de donner un second souffle aux arguments critiques de John McDowell et David Wiggins, autant contre le réductionnisme des valeurs morales qu’à l’endroit de l’analyse non-cognitiviste des prédicats évaluatifs.

À l’extérieur de la méta-éthique, mes intérêts philosophiques sont assez variés. Dans le champ de la philosophie contemporaine, je suis de près les questions touchant à la normativité du sens en philosophie du langage, ainsi que celles ayant trait à l’épistémologie de la connaissance de soi. Historiquement, j’ai un intérêt marqué pour la philosophie ancienne et la philosophie allemande depuis Kant. De façon générale, j’essaie de sonder l’apport de ces traditions, autant dans leurs thèses que dans leur artillerie conceptuelle, à l’éclaircissement de problèmes contemporains.