/home/lecreumo/public html/wp content/uploads/2016/08/nieswandt

Katharina Nieswandt

Professeure adjointe de philosophie à l’Université Concordia, intéressée par l’éthique fondamentale et normative, ainsi que par la théorie politique.

Postes occupés

2016-2017 à aujourd'hui Membre régulier-ère,

Biographie

Page institutionnelle

katharina.nieswandt@concordia.ca

Professeure adjointe, Département de philosophie, Université Concordia
Champs d’expertise : Méta-éthique, théorie politique, éthique normative.

Katharina Nieswandt a obtenu son doctorat en philosophie à l’Université de Pittsburgh en 2015 et a poursuivi un post-doctorat au Centre for Ethics in Society à l’Université Stanford. Elle est aussi titulaire d’un diplôme de maîtrise en psychologie (Diplom, ou M.Sc.).

Ses recherches portent sur les questions suivantes : (1) Est-ce que les droits moraux existent par nature ou par convention sociale ? (2) Quelle est la relation entre le bien commun et le bien personnel ? (3) Quelle est la relation entre agir bien et être bien, c’est-à-dire entre le caractère et le bonheur ? (4) Qu’est-ce qui caractérise un usage équitable de la propriété privée ?

Ses projets de recherche actuels comprennent :

·         Des publications sur la relation entre la vertu et le bonheur ; sur le revenu de base et le mérite ; et sur les façons d’accommoder le constructivisme social et les droits universels.

·         Un livre développant une théorie aristotélicienne contemporaine des institutions politiques.

·         Une série d’études empiriques testant diverses hypothèses causales concernant la faible représentation de femmes en philosophie. (Projet mené en collaboration avec Ulf Hlobil, Philosophie, et Kristen Dunfield, Psychologie.)

Cliquez ici pour consulter le profil académique de Katharina Nieswandt, son C.V. et les liens vers ses publications.

Mes recherches concernent l’éthique fondamentale et normative, et la théorie politique.  Je m’intéresse particulièrement à la métaphysique des droits (y-a-t-il des droits naturel? ou existent tous nos droits par convention?) et aux questions de la justesse économique.