Dejean

Frédéric Dejean

Postes occupés

2012-2013 Stagiaire postdoctoral-e,

Biographie

Géographe de formation (ENS-Lyon), j’ai poursuivi mon doctorat conjointement à l’Université de Paris Ouest-Nanterre-La Défense et à l’INRS-UCS (Montréal). Je me suis spécialisé en géographie des faits religieux à travers une recherche sur les lieux de culte évangéliques et pentecôtistes en banlieue parisienne et sur l’île de Montréal (disponible en ligne). Mon travail de recherche actuel s’oriente désormais dans deux directions principales: la prise en charge de la diversité religieuse par l’urbanisme réglementaire et les politiques municipales au Québec, d’une part, et une réflexion sur les modes d’articulation des politiques de la reconnaissance et de la notion de « justice spatiale », d’autre part. C’est principalement ce second volet que je développe cette année dans le cadre des activités du CREUM: il s’agit de comprendre comment l’espace intervient comme élément déterminant – et non pas seulement comme scène passive – dans le processus social de reconnaissance.

Je dispose d’un blog sur lequel il est question essentiellement de géographie des faits religieux: geographie-religions.com.


Quelques publications :

« Stratégies des communautés évangéliques face aux contraintes des règlementations des lieux de cultes en France et au Québec », en collaboration avec David Koussens (Université de Sherbrooke), Religious Studies/Etudes Religieuses, à paraître.

2013: « État de littérature. La « justice spatiale »: revue des savoirs francophones et anglophones » Presses de Sciences Po, N° 61, p. 171-183.

2011 : « Les leçons de « l’aménagement multiculturel » : vers une reconnaissance spatiale des cultes minoritaires », Géographies et cultures, N° 76, p. 79-93.

2011 : « Les Églises issues de l’immigration, entre visibilité et invisibilité : une approche spatiale des communautés africaines et haïtiennes », in Sébastien Fath et Jean-Paul Willaime (dir.), La nouvelle France protestante, Genève, Labor et Fides, p. 163-176