/home/lecreumo/public html/wp content/uploads/2021/06/simard

Augustin Simard

Postes occupés

2020-2021 à aujourd'hui Membre régulier-ère,

Biographie

Depuis l’obtention de mon doctorat (EHESS, Paris) en 2005, je suis professeur au département de science politique de l’Université de Montréal. Je suis aussi membre associé du Centre canadien d’études allemandes et européennes (https://cceae.umontreal.ca/).

Mes intérêts de recherche se situent à l’intersection de la théorie politique, de l’histoire des idées et du droit public. J’adopte une approche que j’appellerais (par commodité) « généalogique », dans la mesure où je m’efforce de retracer les passages étroits et tortueux par lesquels les grandes notions qui définissent notre horizon politique (« état de droit », « espace public », « constitution ») se sont diffusées. Cette approche m’a amené à insister de manière toute particulière sur les processus de « transferts culturels » et sur rôle des in-between figures (les juristes, les historiens, les entrepreneurs académiques, les administrateurs et les hauts fonctionnaires) dans la circulation des idées politiques.

Après avoir travaillé sur les débats constitutionnels de la république de Weimar (1919-1933) et leur postérité après 1945, je me suis tourné vers les controverses entourant l’émergence de l’État administratif en Europe à partir du début du XXème siècle, et sur son rapport ambigu avec l’idéal de la « primauté du droit » (rule of law). Dans les prochaines années, j’aimerais poursuivre cette enquête en revenant sur la relation confuse entre l’indétermination normative, l’arbitraire et la discrétion, à partir de l’oeuvre d’un juriste aujourd’hui un peu oublié, Hermann Kantorowicz.

Page Academia

Profil institutionnel

augustin.simard@umontreal.ca