/home/lecreumo/public html/wp content/uploads/2020/06/jean michel

Jean-Michel Chahsiche

Postes occupés

2020-2021 Stagiaire postdoctoral-e,

Biographie

Jean-Michel Chahsiche est docteur en science politique de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et chercheur post-doctoral au Centre de recherche en éthique (CRÉ) et au Centre interdisciplinaire de recherche sur la science et les techniques (CIRST, UQAM), au sein duquel il est associé à la Chaire de recherche du Canada en épistémologie pratique. Son stage postdoctoral s’effectue sous la cosupervision de François Claveau (UdeS) et d’Yves Gingras (UQÀM).

Ses recherches portent sur la structuration du débat international sur les dettes publiques et le rôle qu’y tiennent les think tank, dans la production et la circulation de l’expertise économique et financière. Les think tanks sont envisagés comme des opérateurs d’internationalisation des espaces intellectuels nationaux, tout particulièrement sur les questions économiques. Ses recherches se situent en ce sens au croisement de l’histoire sociale et de la sociologie des idées, et de la sociologie de la mondialisation.

Sa thèse, soutenue en 2019 au sein du Centre européen de sociologie et de science politique (Université Paris 1/EHESS) portait sur le marché français du livre d’économie depuis 1945, et soulignait le rôle des éditeurs dans la formation de la valeur distinctive des idées économiques et la domination croissante des économistes dans le champ intellectuel français.

Il a été auparavant chercheur post-doctoral au Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM, UQAM), attaché temporaire d’enseignement temporaire d’enseignement et de recherche (ATER) à l’Université Paris 1 et à l’Institut d’études politiques de Strasbourg.

Il a participé au projet de recherche Interco-Social Sciences and Humanities, portant sur l’institutionnalisation comparée et la circulation internationale des sciences sociales, et dans le cadre duquel il s’est notamment intéressé à la circulation internationale du best seller de Thomas Piketty, Capital au 21ème siècle, ainsi qu’à la réception française de l’œuvre de Karl Polanyi. Il a aussi pris part projet Crossroads of intellectual history, partenariat entre l’EHESS et l’Université de New York, et est membre du groupe « Un post-gouvernement ? Portrait sociologie de l’État régulateur, » portant sur les agences de régulation en France.

Publications récentes dans des revues à comité de lecture :

 « How to become an international intellectual ? The case of Thomas Piketty and Capital in the 21st century », Sociologica, 2017/1, avec Constantin Brissaud.

« Les intermédiaires dans la fabrique des économiques. L’économie aux éditions Maspero et La Découverte au tournant des années 1980 », 2017/3, n°67.

Participation à des ouvrages collectifs :

 « On the Edge of Disciplines : the Reception of Karl Polanyi in France (1974-2014), in Gisèle Sapiro, Marco Santoro, Patrick Baert (eds.), Ideas on the Move in the Social Sciences and Humanities. The International Circulation of Paradigms and Theorists, London, Palgrave MacMillan, 2020.

« Profession ? Régulateur. Sociographie des autorités administratives et indépendantes », in Antoine Vauchez (coord.), Un champ de la régulation indépendante ? Acteurs, registres et justifications des formes d’autorité politique des agences en France, Mission de recherche Droit et Justice, Ministère français de la justice, 2019.

jm.chahsiche@hotmail.fr