Amiraux

Valérie Amiraux

Professeure de sociologie au département de l’Université de Montréal, et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en étude du pluralisme religieux et de l’ethnicité (CRSH).

Postes occupés

2013-2014 Chercheur-e associé-e,
2014-2015 à aujourd'hui Membre régulier-ère,

Biographie

Je suis professeure de sociologie au département de l’Université de Montréal, en détachement de mon poste de chargée de recherche au CNRS. Je suis titulaire de la Chaire de recherche du Canada en étude du pluralisme religieux et de l’ethnicité (CRSH) et affiliée à différents centres de recherche de l’Université de Montréal (CEETUM, CCEAE, CEUE).Avant cela, j’ai pas mal bougé : Le Caire (au DEAC, 1989-90), Berlin (au Centre Marc Bloch en 1992-1997 et hiver 2004), Florence (1997-2001 comme Jean Monnet puis Research fellow, 2005-2007 comme Marie Curie Fellow). J’ai une licence d’arabe littéral et un DULCO d’arabe oriental de l’INALCO ainsi qu’une maîtrise en histoire contemporaine de Paris IV-Sorbonne (1991) et un doctorat de science politique de l’Institut d’études politiques de Paris (1997).

Mes recherches actuelles portent sur la discrimination religieuse des minorités croyantes dans certains États-membres de l’Union européenne, sur le rôle de l’arène juridique dans la régulation des conflits autour du port de signes religieux (France-Grande-Bretagne) et, plus récemment, sur l’articulation entre pluralisme et radicalisation. Dans tous ces projets, je compare plusieurs minorités croyantes (juives, sikhes, musulmanes) et différents contextes.

Sélection de publications récentes

  • AMIRAUX, V. ET D. KOUSSENS, Trajectoires de la neutralité, Presses de l’université de Montréal, 2014.
  • AMIRAUX, V., « L’Europe face à l’islam », Revue Projet, 2014/5 N° 342, p. 53-59.
  • AMIRAUX, V., « Visibilité, transparence et commérage : de quelques conditions de possibilité de l’islamophobie… et de la citoyenneté », Sociologie, 2014/1, vol. 5, pp. 81-95.
  • AMIRAUX, V., ARAYA-MORENO, J. (*) « Religious Pluralism and Radicalization. The missing perspective ? », in L. Dawson, P. Bramadat, (eds.), Religion, Radicalization and Securitization: A Canadian Perspective, University of Toronto Press.
  • AMIRAUX, V. « Religion and migration », in J. Rath, M. Martiniello (eds.), International Migration and Immigrant Incorporation: The Dynamics of Globalization and Ethnic Diversity in European Life, IMISCOE Textbook volume 3, Amsterdam University Press.
  • (2012) AMIRAUX, V. « Islam et musulmans en Europe : un objet périphérique converti en incontournable des sciences sociales », Critique internationale, vol. 56, no. 3, 2012, pp. 141-157.
  • (2012) AMIRAUX, V., BLOUIN S. (*), PRUD’HOMME B. (*) « ‘Crimes d’honneur’: Retour sur quelques situations européennes », Canadian Criminal Law Review, vol. 16, no. 2, 2012, pp. 93-120.
  • (2012) AMIRAUX, V. « Racialization and the challenge of Muslim Integration in the European Union », in S. Akbarzadeh (ed.), Handbook of Political Islam, London, Routledge, pp. 205-224.
  • (2012) AMIRAUX, V. « Religion and political sociology », in A. Scott, E. Amenta, K. Nash (ed.), The Wiley-Blackwell Companion to Political Sociology, Malden, Blackwell, pp. 336-346.
  • (2010) AMIRAUX, V et V. GUIRAUDON « Discrimination in comparative perspective: policies and practices », The American Behavioral Scientist, vol. 8, nos 1-2, 2010, pp. 1691-1714.
  • (2010) AMIRAUX, V. « From Empire to Republic, the French Muslim Dilemma », in A. Triandafyllidou (ed.), Muslims in 21st Century Europe. Structural and cultural perspectives, London, Routledge, pp. 137-158.
  • (2010) AMIRAUX, V. « De l’Empire à la République: l’islam de France », in N. Bancel et al. (dir.), Ruptures post-coloniales. Les nouveaux visages de la société française, Paris, La découverte, 2010, pp. 379-390.
  • (2010) AMIRAUX, V. « Suspicion publique et gouvernance de l’intime : Contrôle et surveillance des populations musulmanes dans l’Union européenne », in D. Bigo, E. Guillet et A. Scherrer (dir.), Mobilités sous surveillance : Perspectives croisées Union européenne-Canada, Montréal, Athéna, pp. 73-87.

Page personnelle.