/home/lecreumo/public html/wp content/uploads/2016/08/gillessen

Jens Gillessen

Postes occupés

2016-2017 à aujourd'hui Stagiaire postdoctoral-e,

Participations aux événements du CRÉ

15 mai 2017 Attitudes, Rationality, and Concepts
16 mars 2017 L’Esprit et les valeurs / Mind and Value

Biographie

Postes occupés

2014-2016: Collaborateur scientifique (Wissenschaftlicher Mitarbeiter) à l’Institut de philosophie de l’Université de Leipzig (Allemagne)

2014-2015: Visiting Scholar au département de philosophie de Stanford University (États-Unis); hôtes: Michael Bratman, Mark Crimmins, Krista Lawlor (deux séjours consécutifs)

2012 – 2014: Collaborateur scientifique, Institut für Hochschulforschung, Martin-Luther-Universität Halle-Wittenberg (HoF)

Jens Gillessen est stagiaire postdoctoral au CRÉ pendant l’année 2016-17. Il a obtenu son doctorat à l’Université de Halle-Wittenberg (Allemagne) en 2012. Sa thèse était consacrée à l’impératif catégorique chez Immanuel Kant et aux divers efforts qui ont jusqu’ici été déployés pour defendre des principes éthiques d’universalisation. Sa thèse lui a mérité un prix universitaire. Ensuite, il a travaillé pendant près de deux ans dans un institut de sciences sociales, collaborant à divers projets scientifiques portant sur l’université comme organisme social et sur l’enseignement universitaire.

En 2014-15, Jens Gillessen a poursuivi ses études dans la domaine de la philosophie pratique comme Visiting Scholar à Stanford University, financé par DAAD (Service d’Échange Academique Allemande) grâce à une bourse et (dès Decembre 2014) une subvention de recherche. Invité par Michael Bratman et Marc Crimmins, son séjour en Californie lui a permis de développer une théorie des intentions qui répond à un paradoxe: nos desseins peuvent inclure des conditions implicites, ce qui menace la formation rationnelle d’intentions inconditionelles et remet en question l’opinion commune selon laquelle chacun sait normalement ce qu’il veut. La théorie résoud ce paradoxe en montrant que les apparences sont trompeuses: comme nous avons l’habitude de penser à nos intentions et même de les reconsidérer assez longtemps à l’avance, on peut bien se permettre de se comporter suivant des intentions simples (sans conditions implicites). Ce travail en Californie a été suivi d’un séjour de six mois à l’Université de Leipzig (Allemagne).

Au CRÉ, Jens Gillessen travaillera sur le problème de la normativité de la rationalité: Est-ce qu’on doit penser et se comporter rationnellement? Et si oui, pour quelles raisons? Les dits ‘Théoriciens de Mythe’ soutiennent qu’il n’y a jamais de raison de se comporter rationnellement en tant que tel. Par contre, le projet intitulé « Normativity of Rationality After All—The Relevance of Rule Consequentialism » vise à défendre une réponse positive et largement pragmatique. Une idée centrale sera d’explorer certaines analogies entre une théorie ‘à deux couches’ de la normativité de la rationalité, d’un côté, et, de l’autre côte, la théorie éthique de l’utilitarisme de la règle. Le projet compte ainsi contribuer à la réhabilitation d’une idée assez naturelle: se conformer aux normes de consistance et de cohérence est utile à long terme.

jens.gillessen@uni-leipzig.de

Publications (sélection)

Articles

  • Jens Gillessen (forthcoming): “Flat Intentions—Crazy Dispositions?”, accepted for publication by: Philosophical Explorations.
  • Jens Gillessen (forthcoming): “Reasoning with Unconditional Intention”. Accepted for publication by: Journal of Philosophical Research.
  • Jens Gillessen (forthcoming): “Kants ethischer Kohärentismus. Zur Rechtfertigung des Kategorischen Imperativs”. (‘Kant’s Ethical Coherentism. On the Justification of the Categorical Imperative’.) Accepted for publication by: Kant-Studien.
  • Jens Gillessen (2015): “Do Intentions set up Rational Defaults? Commitments, Reasons, and the Diachronic Dimension of Rationality”. Accepted for publication by: The Pacific Philosophical Quarterly. Published online Nov. 19, 2015.
    http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/papq.12147/epdf

Livres

Jens Gillessen (2014): Was, wenn jeder …? Ethische Verallgemeinerung seit Kant – eine Kritik. Alber Praktische Philosophie vol. 88, Karl Alber Verlag, Freiburg i. Br./München, 452 pp. (‘What if everyone…? Ethical generalization since Kant – A critique’)