/home/lecreumo/public html/wp content/uploads/2016/12/aude

Aude Bandini

Postes occupés

2016-2017 à aujourd'hui Membre régulier-ère,

Biographie

J’ai d’abord étudié en France, où j’ai obtenu l’agrégation de philosophie puis un doctorat à l’Université Aix-Marseille I. Après deux années comme attachée d’études et de recherches au Collège de France sous la direction de Jacques Bouveresse, j’ai entamé un premier post-doctorat au département de philosophie de l’UQÀM sous la direction de Mathieu Marion, puis un second au sein du GRIN, sous la direction de Christine Tappolet.

Par la suite, j’ai enseigné la philosophie au niveau collégial à temps plein, de 2012 à 2016, avant d’être engagée comme professeure adjointe en épistémologie, à l’Université de Montréal.

Mes recherches touchent à trois domaines en particulier :

  • L’histoire de la philosophie analytique, et plus particulièrement le post-kantisme analytique américain (de C. I. Lewis à W. Sellars puis J. McDowell et R. Brandom). J’appartiens à ce titre au comité de pilotage de la Society for the Study of the History of Analytical Philosophy.
  • L’épistémologie générale, et plus spécifiquement le problème du fondement et de la justification des croyances empiriques, en lien notamment avec les notions de donné perceptuel et, plus largement, de preuve empirique.
  • L’éthique doxastique, plus précisément le problème posé par le phénomène des croyances irrationnelles (biais cognitifs, mensonge à soi-même, et surtout ignorance/aveuglement volontaire).

Publications (sélection) :

  1. « Perception and its Givenness », in Normativity in Perception (Thiemo Breyer et Maxime Doyon, dir.), Palgrave Macmillan, coll. « New Directions in Philosophy and Cognitive Science », London & New-York, 2015, p. 161-177.
  1. Wilfrid Sellars et le mythe du Donné, Paris : Presses Universitaires de France (coll. « Philosophies »), 2012.
  1. « Les racines du donné : le débat pré-sellarsien », Les Archives de philosophie (numéro thématique : Le Mythe du donné : quel mythe ? É. Marrou), 2012 (4), p. 455-480.
  1. « Le mythe fondateur de l’empirisme : le donné épistémologique », Dialogue, 2012 (51:3), p. 341-371.
  1. « Meaning and the Emergence of Normativity », International Journal of Philosophical Studies (numéro thématique: Naturalism, Normativity, and the Space of Reasons), 2010 (18:3), p. 415-431.