/home/lecreumo/public html/wp content/uploads/2015/08/martin

Angela Martin

Postes occupés

2015-2016 Stagiaire postdoctoral-e,
2015-2016 Stagiaire postdoctoral-e,

Biographie

Angela Martin a un doctorat en philosophie de l’université de Genève (Suisse), où elle a travaillé comme assistante à l’institut d’éthique biomédicale à Genève dans le projet ENABLE, financé par le Fonds National Suisse. Sa recherche concernait le concept de la vulnérabilité dans les soins de santé.

Sa thèse, sous la direction de Bernard Baertschi et Samia Hurst, portait sur la définition de la vulnérabilité et ses implications pour la bioéthique et, plus particulièrement, l’éthique animale. Elle était également impliquée dans une revue systématique sur les facteurs qui influencent les biais implicites, en collaboration avec Chloe Fitzgerald et Samia Hurst.

Après sa thèse, elle était pendant une année stagiaire postdoctorale au Centre for the Advanced Study of Bioethics à l’université de Münster (Allemagne).

A Montréal, Angela Martin travaille sur les devoirs positifs des humains envers les animaux, les facteurs qui influencent ces devoirs, et ce qu’on devrait faire s’il y a des conflits entre des différents devoirs.

Ses autres intérêts en ce moment touchent, parmi d’autres, les questions éthiques au début et fin de la vie, la discrimination, et le handicap.

Publications (selections):

– Martin A.K., Tavaglione N., Hurst S.A. (2013): Resolving the Conflict: Clarifying ‘Vulnerability’ in Health Care Ethics. In: Kennedy Institute of Ethics Journal

– Martin A.K., Baertschi B. (2012): In favor of PGD – the Moral Duty to avoid Harm Argument. In: The American Journal of Bioethics, 12(4): 12-13

– Martin A.K., Mauron A., Hurst S.A. (2011): Assisted Suicide is compatible with Medical Ethos. In: The American Journal of Bioethics, 11(6): 55-57