/home/lecreumo/public html/wp content/uploads/2018/01/leroux

Georges Leroux (Université du Québec à Montréal)

Quand : Back to Calendar 25 janvier 2018 @ 15:00 - 16:30
Où : Salle C-3061, Carrefour des arts et des sciences, Pavillon Lionel Groulx
3150 Rue Jean-Brillant
Montréal,QC H3T 1N8
Canada
Catégories : Éthique et politique

Georges Leroux (Université du Québec à Montréal). Professeur émérite.

De l’engagement politique au retrait. Une lecture perfectionniste du Songe de Scipion de Cicéron.

Résumé :

LE SONGE DE SCIPION

PHILOSOPHIE ET FORME DE VIE DANS L’ETHIQUE ROMAINE

           Dans le dernier livre de sa République, Cicéron reprend, en la transformant, la scène finale de la République de Platon. Nous y rencontrons le général romain Scipion Émilien rêvant d’une conversation avec ses ancêtres décédés. Ce récit est l’occasion d’une riche méditation sur les idéaux qui commandent le choix d’une forme de vie et il nous instruit de la manière dont l’Antiquité, de Platon au stoïcisme romain, concevait le bonheur et l’au-delà. Cette scène, peut-être la plus belle de l’éthique de l’Antiquité, a été l’objet d’un commentaire devenu classique, celui de l’écrivain Macrobe (c. 430), et elle a été souvent reprise dans l’histoire de l’art, et notamment à la Renaissance par le jeune Raphaël. Dans cet exposé, je présenterai l’histoire du thème moral de la forme de vie et des vertus associées à chacune et je discuterai l’interprétation du texte de Cicéron dans la tradition. Le conflit entre l’engagement politique et la recherche de la vie contemplative, entre le service de la république et la jouissance de l’optium se trouve au centre de cette tradition et la conférence tentera d’en montrer les diverses ramifications dans l’éthique romaine et dans l’art de la Renaissance.

Image de l’affiche : «Songe du chevalier», de Raphaël, en 1503.