/home/lecreumo/public html/wp content/uploads/2020/11/prendre part

On parle de 𝙋𝙧𝙚𝙣𝙙𝙧𝙚 𝙥𝙖𝙧𝙩 (David Robichaud et Patrick Turmel, Atelier 10, 2020)

On parle de Prendre part, de David Robichaud et Patrick Turmel (Atelier 10, 2020) dans Le Devoir, sous la plume de Louis Cornellier:
« Vulgarisateurs hors pair, Robichaud et Turmel maîtrisent l’art de traiter d’un sujet complexe avec rigueur et clarté, dans un style fluide et sympathique. En 2012, dans La juste part, un des bons essais québécois des vingt dernières années, ils avaient bellement défendu le principe de l’impôt progressif, en s’appuyant sur l’idée « que toute richesse est d’abord un produit social ».
Ils remettent ça, cette fois, avec le même brio, en proposant une défense et illustration raisonnée de la démocratie conçue comme un « bien collectif » qui ne peut perdurer qu’à condition qu’on y consacre les efforts requis.
[…]
Être un démocrate, par conséquent, n’est pas une sinécure et exige un engagement de notre part. Pourquoi tant d’effort ? « Parce que c’est bien », écrivent les auteurs. J’adore cette réponse. »