antoinedussault

Antoine C. Dussault

Enseignant de philosophie au Collège Lionel-Groulx et Professeur associé au Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST).

Postes occupés

2017-2018 à aujourd'hui Membre régulier-ère,
2013-2014 à 2015-2016 Étudiant-e,

Biographie

J’enseigne la philosophie au Collège Lionel-Groulx (Sainte-Thérèse, Qc) et suis chercheur au Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST) et au Centre de recherche en éthique (CRÉ). J’ai mon obtenu mon doctorat en philosophie à l’Université de Montréal en décembre 2015. Ma thèse, effectuée sous la direction de Christine Tappolet et Frédéric Bouchard, s’intitule « Qu’est-ce que le bien des écosystèmes : Fondements philosophiques des notions de fonction écologique et de santé écosystémique ». En 2016 et 2017, j’ai fait un stage postdoctoral à l’Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques (IHPST) de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne (dir. Philippe Huneman) et l’Institute for the History and Philosophy of Science and Technology (IHPST) de l’University of Toronto (dir. Denis Walsh). J’ai aussi effectué des séjours de recherche à l’University of North Texas (avec J. Baird Callicott), à l’Université Western Ontario (avec Eric Desjardins et Gillian Barker) et à la New York University (avec Eugene Cittadino).

Ma recherche porte sur l’éthique de l’environnement, la philosophie de l’écologie et la philosophie de la médecine. En éthique de l’environnement, je travaille sur la question de savoir s’il est conceptuellement possible et éthiquement requis de reconnaître une considérabilité morale aux écosystèmes. Je m’intéresse aussi à la question du rôle des sentiments moraux dans la reconnaissance d’une telle considérabilité et aux enjeux conceptuels soulevés par le (ou les) concept(s) de valeur intrinsèque. En philosophie de l’écologie, je travaille sur la question de savoir si les écosystèmes constituent des touts fonctionnellement organisés, ainsi que sur la question de la légitimité théorique de la notion de santé écosystémique. Je m’intéresse aussi au concept de biodiversité fonctionnelle et à son rôle au sein du programme de recherche sur la relation entre la biodiversité et le fonctionnement des écosystèmes. En philosophie de la médecine, je m’intéresse aux enjeux soulevés par les théories naturalistes de la santé et leur projet de définir la santé en termes de fonctions et/ou de fonctionnement biologique normal.

Site web : acdussault.profweb.ca

antoinecdussault@gmail.com