5 à 7

Ryoa Chung (UdeM) et François Claveau (UdeS)

Quand : Back to Calendar 22 novembre 2017 @ 18:00 - 20:00
Où : Pavillon Thérèse-Casgrain (W) salle W-5215
Pavillon Hubert-Aquin
455 Boulevard René-Lévesque E,Montréal,QC H2L 4Y2
Canada
Chercheurs : François Claveau, Ryoa Chung

Dans le cadre des 5 à 7 du CRÉ et en collaboration avec le CIRST, nous recevons Ryoa Chung (Université de Montréal) et François Claveau (Université de Sherbrooke).

Ryoa Chung, « Les inégalités de santé à l’aune des injustices structurelles et épistémiques ».

Résumé

Doit-on considérer les inégalités de santé à l’échelle internationale comme des données purement factuelles ou doit-on les comprendre comme des injustices? Dans le cadre de ce projet, il y aura lieu de développer l’hypothèse de recherche générale selon laquelle l’étude des inégalités de santé en relations internationales illustre de manière exemplaire les enjeux éthiques et épistémiques qui découlent de l’existence d’injustices structurelles à l’échelle globale. Ce projet de recherche s’inscrit dans le domaine général de l’éthique des relations internationales en philosophie politique et recoupe les champs plus spécifiques des théories de justice globale et de l’éthique de la santé globale à l’aune de perspectives féministes. La contribution originale que j’entends apporter consiste à examiner en profondeur et à conceptualiser la relation complexe entre les trois phénomènes suivants : les injustices structurelles, les injustices épistémiques et les inégalités de santé mondiale.

François Claveau, « Les think tanks, agents de justice épistémique ».

Résumé

À quelles conditions les think tanks – les organisations indépendantes de recherche sur les politiques publiques – sont-ils des agents de justice épistémique? En utilisant la distinction maintenant classique de Miranda Fricker entre (in)justices testimoniale et herméneutique, je propose de répondre en analysant l’écosystème dans lequel s’insèrent les think tanks. Cet écosystème a changé en Occident depuis les années 1950; il faut aussi le distinguer de l’écosystème actuel dans les pays en développement. Je vous invite donc à une évaluation située des think tanks.